Les bénéficiaires de l’association

Les structures municipales de la ville de Satu Mare n’étant quasiment pas développées et ne répondant pas aux besoins de chacun, les associations se substituent aux manquements des pouvoirs publics. L’association STEA se voit de fait attribuer ce rôle.

Ainsi, elle travaille avec les victimes de prostitution, les personnes ayant une forte addiction à la drogue ou à l’alcool, les populations Roms, discriminées et « ghettoïsées » par la société roumaine, ainsi que les personnes ayant un handicap physique ou mental.

Cette hétérogénéité trouve cependant un dénominateur commun : la misère et l’exclusion.

F1010012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>